AfriqueActu.radio

Maroc – la HACA suspend une émission radio sur la Roqya

Rédigé le 02/08/2019
RENAUD KOBIA


Logo de MFM Radio dont l’émission «Bismillah Oraqik» a été suspendue pour apologie du charlatanisme. @youtube.com

 

L’émission «Bismillah Oraqik» de «MFM RADIO TV», est suspendue pour une semaine. La suspension de ce programme de santé, est consécutive à une plainte déposée contre elle pour «exploitation de l’ignorance et la faiblesse de certains consommateurs », auprès de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA).


 

C’est la Fédération Marocaine des Droits du Consommateur (FMDC)  qui a introduit cette plainte contre l’émission, estimant qu’elle fait l’éloge du charlatanisme.

Selon la FMDC, le style et la méthodologie employés pour présenter ce programme, exploite l’ignorance et la faiblesse de certains consommateurs, ce qui pourrait porter préjudice à leurs intérêts pécuniaires et à la sécurité de leur santé.

D’après le communiqué publié par la HACA pour justifier cette mesure, l’émission incriminée, a abordé un ensemble de sujets tels que notamment, « la stérilité et l’avortement », les « troubles mentaux », les « intoxications alimentaires », présenté et considéré par l’invité de ce jour, comme étant des maladies et des symptômes psychologiques et physiologiques.

Ensuite, sur la base des appels téléphoniques et des SMS reçus des auditeurs, l’invité a administré ce qu’il considère comme étant des «solutions thérapeutiques» et qui n’étaient en réalité que, des mixtures à bases d’herbes et d’eau de Roqya (la Roqya ou Ruqiya, est une forme d'exorcisme propre à l'Islam. C’est un ensemble de méthodes spirituelles qui consisteraient selon ses adeptes à remédier aux maladies occultes, comme la possession, par la récitation de versets coraniques et l'utilisation d'autres substances telles que l’eau, l’huile, le miel, les herbes, ...), en «violation des lois et des règlements en vigueur notamment, celles relatives aux émissions de santé».                 

Cette suspension remet sur la sellette Radio MFM et son émission « Bismillah Oraqik» qui avait déjà été sanctionnée par le Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle (CSCA), au mois de Mai 2019 pour les mêmes raisons.