AfriqueActu.radio

Burundi – La BBC indésirable dans le pays

Rédigé le 10/04/2019
RENAUD KOBIA


Logo VOA et BBC©afriqueactudaily.com

 

Suspendue pour une durée de 6 mois depuis mai 2018 en compagnie de la VOA (Voix de l’Amérique), la BBC (British Broadcasting Corporation), vient de voir sa licence d’exploitation dans le pays carrément retiré par  le Conseil national de la Communication (CNC) tandis que la VOA a elle vu sa suspension prolongé jusqu'à nouvel ordre.


 

A l’origine du retrait de la licence de la BBC, un documentaire produit en décembre 2018 par la radio, révélant l’usage de la torture par des agents de renseignement dans des centres de détention secrets que l’organe de régulation des médias burundais, avait dans un communiqué qualifié de “montage mensonger, calomnieux et accablant”.                                                 

Quant à la VOA la suspension de ses émissions a été prolongée parce que, le CNC lui reproche de maintenir dans ses rangs, une personne recherchée par un mandat d'arrêt international émis par la justice burundaise.

Reporters sans frontières (RSF) a récemment dénoncé dans une déclaration cette situation qu’il qualifie de verrouillage médiatique, qui n’a d’autre objectif que de réduire au silence les voix critiques et indépendantes.

Selon Arnaud Froger, responsable du bureau Afrique de RSF,  en sanctionnant deux médias internationaux de référence dont les programmes en langue nationale sont très suivis dans le pays, le régime envoie aussi un message d’avertissement à l’ensemble des journalistes burundais, déjà largement contraints à l’autocensure, alors que se profile à l’horizon, l’élection présidentielle l’année prochaine.”                                             

A noter qu’il est également interdit à toute personne résident sur le territoire burundais, de communiquer directement ou indirectement des informations pouvant être diffusées par ces deux radios.