AfriqueActu.radio

Série découverte

Rédigé le 18/02/2019
RENAUD KOBIA

Congo Brazzaville / Radio citoyenne des jeunes – La voix de la jeunesse congolaise



Logo Radio Citoyenne des Jeunes(RCJ). ©lesechos-congobrazza.com

 

C’est reparti pour notre tour du continent africain à la découverte des stations de Radio qui comptent. Escale aujourd’hui à Brazzaville ou depuis 2 ans qu’elle a été lancée en partenariat avec l’Unesco grâce à un financement du gouvernement japonais, la Radio citoyenne des jeunes ne cesse de faire l’unanimité sur la qualité et l’importance de ses programmes.


 

 

Deux ans après son lancement dans le cadre du projet « Prévention de la radicalisation de la jeunesse au Congo porté par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), la "Radio citoyenne des jeunes" (RCJ), considérée comme la première chaîne thématique au Congo et dans la sous-région, s’est frayé une place de choix dans le paysage audiovisuel national. 

Avec des programmes axés sur des thématiques comme les droits humains, l’environnement, la santé de la reproduction, les questions du genre, les valeurs citoyennes, la lutte contre la pauvreté, la promotion de la paix ainsi que les sujets spécifiques à la jeunesse », la radio connaît un grand succès auprès des jeunes qui sont très nombreux à participer aux émissions interactives comme Bienvenue à l’école ; Vive la paix ; Alerte santé sexuelle, etc. ».

La qualité du travail de la RCJ est aussi appréciée par les partenaires du projet. A titre d’exemple, le représentant résident adjoint du Pnud au Congo, Mohamed Abchir, a affirmé il ya peu que la radio était un outil très important pour la promotion de la paix au Congo.

Même son de cloche du coté de la représentante de l’Unicef dans le pays, Micaela Marques de Souza selon laquelle, la radio est un moyen qui donne l’opportunité aux jeunes de participer aux évènements affectant leur vie ainsi que leur développement. 

Placée sous la tutelle du ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique, la RCJ, installée dans les locaux de l’Institut national des recherches et d'actions pédagogiques, est animée actuellement par une équipe de plus de dix(10) jeunes, formés pour la plupart au département des Sciences et techniques de la communication de l’université Marien-Ngouabi de Brazzaville. Elle émet dix heures par jour et est disponible grâce à  la puissance de son émetteur à Brazzaville, Kinkala et Kinshasa la capitale de la République démocratique du Congo.

Fort du succès de cette première expérience, l’équipe managériale de la RCJ souhaite que le projet soit étendu à d’autres villes du pays et de la sous-région, notamment la Centrafrique qui est en proie à un conflit armé avec des conséquences sur la jeunesse.