AfriqueActu.radio

Sud Soudan – Une journaliste radio lauréate d’un prix qui consacre la liberté d’expression

Rédigé le 12/12/2018
RENAUD KOBIA


Josephine Achiro et la bosnienne Stefica Galic, co-lauréates du prix Johann-Philip-Palm pour la liberté d'expression et de la presse 2018. © zvw.de

 

Journaliste à Bakhita Fm, une station de radio Basée à Juba la capitale du Sud-Soudan et coordonatrice local du réseau transfrontalier CBN, Josephine Achiro Fortelo est la lauréate du Prix Johann-Philipp-Palm pour la liberté d'expression et de la presse 2018. Elle a reçu son prix le 02 Décembre à Schorndorf en Allemagne.


 

Basée à Juba la capitale du Sud-Soudan, Josephine Achiro Fortelo est journaliste à Bakhita Fm. Les programmes qu’elle présente permettent aux personnes de différentes ethnies et convictions de s'exprimer, dans le but de promouvoir des échanges critiques et de fournir des informations aux minorités.

La journaliste sud-soudanaise est membre de la CBN, une association de 22 stations de radio située dans la région frontalière entre l'Ouganda et le Sud-Soudan.

Dans son travail quotidien pour cette structure créée en juin 2017 à l'initiative de la Deutsche Welle Akademie dont l’objectif, est de soutenir le processus de paix dans cette zone en fournissant des informations à équidistance des tendances politiques, Josephine Achiro s’engage pleinement pour le journalisme indépendant et la liberté d’expression.

.Cet engagement dans le plus jeune état du monde ou la liberté de la presse n’est pas   toujours conforme aux standards de la profession,  lui a valu de recevoir des menaces à plusieurs reprises.

Malgré cela, Josephine Achiro fait preuve de témérité et surtout de professionnalisme dans l’exercice de ses fonctions, deux éléments qui ont milités dans sa désignation pour ce prix.

Ces valeurs de la journaliste ont d’ailleurs été relevées par la Fondation Palm au moment de l’annonce des lauréats de l’édition 2018. Celle-ci a déclaré je cite : «Josephine Achiro Fortelo est un modèle exceptionnel pour la lutte pour la liberté de parole et de presse qui constitue un préalable indispensable à la démocratie.».

Dotée d’une enveloppe de 20 000 euros, le prix international Johann Philipp Palm pour la liberté de parole et la liberté de la presse édition 2018 a été attribué à Josephine Achiro Fortelo ainsi qu’à la militante des droits de l'homme Stefica Galic de Bosnie.   

Ce prix il faut le savoir, récompense les femmes, les hommes et les institutions qui défendent de manière remarquable la liberté d'expression et la liberté de la presse.